Partager l'EF EPI

Amérique latine

Moyenne EF EPI : 50,54 Population moyenne : 552614516 RNB par habitant : $ 15037

Compétences :

  • Très bonne
  • Bonne
  • Moyenne
  • Faible
  • Très faible
En savoir plus
Amérique latine Moyenne EF EPI : 50,54

Compétences :

  • Très bonne
  • Bonne
  • Moyenne
  • Faible
  • Très faible
En savoir plus

L'AMÉRIQUE LATINE AGIT POUR RELEVER LES NIVEAUX D'ANGLAIS

Les compétences en anglais des adultes d'Amérique latine sont faibles et ont diminué dans de nombreux pays depuis l'année dernière. Sur les 14 pays latino-américains inclus dans l'indice de cette année, tous sauf deux, l'Argentine et la République Dominicaine, se classent dans les tranches de compétence les plus basses.

L'ESPAGNOL EN TANT QUE LINGUA FRANCA RÉGIONALE

Contrairement à l'Europe et à l'Asie, où l'anglais est la langue de la communication régionale, l'espagnol unit l'Amérique latine. Cette langue régionale partagée atténue les motivations de maîtrise de l'anglais et représente, outre les mauvaises performances des systèmes éducatifs publics, un facteur clé dans le retard de progrès de cette région dans l'acquisition de meilleures compétences en anglais.

Bien que l'espagnol soit la lingua franca régionale, beaucoup de pays latinoaméricains reconnaissent la valeur d'une main d’oeuvre anglophone dans une économie mondiale compétitive. Ces pays investissent actuellement dans des réformes du système scolaire et dans des programmes de formation des enseignants visant à relever les niveaux de compétence en anglais.

L'ARGENTINE RESTE EN TÊTE

L'Argentine est de loin le pays latino-américain maîtrisant le mieux l'anglais et ne cesse de s'améliorer. Généralement, les professeurs d'anglais en Argentine sont hautement qualifiés, car l'enseignement dans une école publique est subordonné au suivi d'un programme d'études supérieures d'une durée de cinq ans. Dans sa récente loi sur l'éducation nationale, passée en 2006, le gouvernement argentin a rendu obligatoire l'enseignement de l'anglais en tant que langue étrangère dans les écoles publiques pour tous les élèves du CM1 à la Terminale.

Argentine

Compétences : Bonne
Score EF EPI : 58,4
Voir le profil

LE BRÉSIL ET LE MEXIQUE METTENT L'ACCENT SUR LA MOBILITÉ DES ÉLÈVES

Des deux pays les plus peuplés d'Amérique latine, le Brésil et le Mexique, ont décidé d'envoyer des centaines de milliers d'étudiants dans des pays d'expression anglaise pour des programmes à court terme ou débouchant sur un diplôme.

Pour tenter de tirer profit de sa proximité et de ses liens avec les États-Unis, le gouvernement mexicain a lancé l'an dernier le « Project 100 000 ». D'ici 2018, ce programme prévoit d'envoyer 100 000 étudiants mexicains aux États-Unis pour y suivre des cours d'anglais intensifs de courte durée. En échange, les États-Unis s'engagent à envoyer 50 000 étudiants faire leurs études au Mexique d'ici 2018. Ces initiatives bilatérales visent à renforcer les compétences linguistiques des deux côtés de la frontière.

En 2013, afin de préparer les étudiants universitaires à faire leurs études supérieures dans des pays anglophones, le ministère brésilien de l'éducation a créé le programme « English Without Borders ». Depuis son lancement, « English Without Borders » a évalué et formé des centaines de milliers d'élèves dans des centaines d'écoles et universités de tous les états brésiliens.

De plus, le Brésil a profité des préparatifs des Jeux Olympiques de Rio 2016 pour susciter de l'enthousiasme quant à l'apprentissage de l'anglais. Les ministères de l'éducation et du tourisme ont lancé divers programmes de formation en langue anglaise et espagnole pour différents secteurs la population.

LES PAYS TIRENT PROFIT DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS

La plupart des initiatives de réforme de l'enseignement de l'anglais dans la région comprend des programmes de formation pour les professeurs d'anglais locaux. Les gouvernements sont d'avis qu'un investissement dans le développement professionnel des enseignants peut améliorer le niveau d'anglais de plusieurs générations d'élèves. Notre recherche soutient cet avis et montre invariablement que l'investissement dans la formation des enseignants est l'un des moyens les plus efficaces d'améliorer la maîtrise de l'anglais à long terme.

Le programme de bourses « Go Teacher » en Équateur et le « Panama Bilingual Program » (programme bilingue du Panama) envoient chaque année des centaines d'enseignants locaux dans des universités des pays anglophones pour y suivre une formation en langue et en méthodologie. Le « Panama Bilingual Program» finance également des formations locales pour les professeurs d'anglais, ainsi que des cours d'anglais supplémentaires pour les élèves du primaire et du secondaire.

Équateur

Compétences : Faible
Score EF EPI : 49,13
Voir le profil

Panama

Compétences : Très faible
Score EF EPI : 48,08
Voir le profil

Colombie

Compétences : Très faible
Score EF EPI : 48,41
Voir le profil

L'URUGUAY RECRUTE DES ENSEIGNANTS ÉTRANGERS

En 2009, l'Uruguay est devenu, grâce au projet « Plan Ceibal », le premier pays au monde à équiper chaque élève et professeur d'un ordinateur portable et a distribué plus de 400 000 dispositifs en moins de deux ans. De plus, le projet « Plan Ceibal » a raccordé presque toutes les écoles à l'Internet, permettant ainsi aux enseignants de tirer profit des outils d'apprentissage numériques.

Uruguay

Compétences : Faible
Score EF EPI : 51,63
Voir le profil

ÉCART ENTRE LES SEXES

Les scores moyens des hommes et femmes latino-américains se situent en dessous des moyennes mondiales. Les femmes dépassent toujours les hommes, mais l'écart entre les sexes est le plus réduit de toutes les régions.

FOSSÉ DES GÉNÉRATIONS

Les scores moyens pour toutes les tranches d'âge en Amérique latine sont inférieurs aux moyennes mondiales. En Amérique latine, les jeunes adultes se classent à une place bien inférieure à la moyenne mondiale et aux professionnels en milieu de carrière. Ceci indique que les écoles de la région affichent de faibles performances dans l'enseignement de l'anglais. Les initiatives d'enseignement linguistique de la région devront aider ces jeunes adultes à se rattraper.

  • Moyenne

CONCLUSION

Globalement, les compétences en anglais de l'Amérique latine sont faibles et des améliorations restent possibles. Presque tous les pays de la région ont mené des programmes ambitieux pour intensifier ou remanier l'enseignement de l'anglais. Reste à voir quelles stratégies et approches seront les plus efficaces, mais la reconnaissance, de la part de ces pays, de la nécessité d'améliorer leurs compétences en anglais est déjà remarquable. L'intégration continue de l'Amérique latine dans le marché mondial est subordonnée à une main d’oeuvre formée d'un grand nombre d'anglophones confirmés.

AUTRES RÉGIONS

Europe

Les compétences en anglais de l'Europe demeurent bien plus élevées que celles d'autres régions. L'Europe du Nord et l'Europe centrale sont en tête du classement mondial.

Voir le profil

Asie

Indépendamment de leurs compétences en anglais, tous les pays d'Asie bénéficieraient d'avantages économiques plus importants en disposant d'une main d’oeuvre plus qualifiée dans cette langue.

Voir le profil

Moyen-Orient et Afrique du Nord

Le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord affichent le niveau de compétences en anglais le plus faible au monde et une amélioration du niveau général des compétences n'est perceptible que dans quelques pays.

Voir le profil