Partager l'EF EPI

Asie

Moyenne EF EPI : 55,94 Population moyenne : 3623364939 RNB par habitant : $ 11036

Compétences :

  • Très bonne
  • Bonne
  • Moyenne
  • Faible
  • Très faible
En savoir plus
Asie Moyenne EF EPI : 55,94

Compétences :

  • Très bonne
  • Bonne
  • Moyenne
  • Faible
  • Très faible
En savoir plus

LES PUISSANCES ÉCONOMIQUES SONT LE MOTEUR DE L'APPRENTISSAGE DE L'ANGLAIS EN ASIE

En Asie, un écart évident s'impose entre les pays précédemment sous l'influence de l'empire britannique, dans lesquels l'anglais a longtemps joué un rôle important dans la communication quotidienne, et les pays où l'anglais est principalement utilisé en tant que langue étrangère, afin de communiquer avec les étrangers.

Dans le premier groupe de pays, l'anglais est à la fois un marqueur de classe et une norme institutionnelle. Dans le deuxième groupe de pays, les politiques et les attitudes à l'égard de l'anglais sont en fluctuation tandis que le rôle de la langue évolue.

LIENS HISTORIQUES AVEC L'ANGLAIS

Hong Kong, l'Inde, la Malaisie, le Pakistan, les Philippines et Singapour ont tous des rapports historiques avec l'anglais. En raison de leur histoire, l'anglais est souvent utilisé comme l'une des langues du gouvernement, langue d'enseignement dans les écoles et moyen de communication quotidien dans certains milieux sociaux. Comme partout en Asie, ces pays utilisent également l'anglais pour les relations commerciales et le tourisme. Tous ces pays ont des rapports complexes avec l'anglais. Cependant, les accents et les dialectes jouent souvent un rôle central dans l'identité personnelle, sociale, et nationale.

Sans surprise, les pays dont le lien avec cette langue sont plus étroits ont tendance à mieux maîtriser l'anglais que les autres régions asiatiques. Singapour détient les meilleures compétences en anglais, avec une augmentation de presque deux points et demi depuis l'année dernière. Ces données placent directement le pays dans la tranche « Compétences très élevées » et lui font gagner six places dans les classements.

L'ANGLAIS POUR LE COMMERCE INTERNATIONAL

L'apprentissage de l'anglais dans certains de ces pays commence à l'école primaire, on ne l'utilise généralement pas dans la vie quotidienne. Les cours d'anglais privés sont courants dans ces pays, car il est généralement admis que les écoles publiques n'enseignent pas assez bien l'anglais pour une utilisation formelle dans le milieu universitaire et professionnel.

Dans de nombreux pays asiatiques, les scores liés aux examens d'anglais jouent un rôle pour l'entrée à l'université, car ils sont un prérequis à l'obtention d'un diplôme et d'un premier emploi. Par exemple, les examens d'anglais des universités chinoises ont un impact disproportionné sur le marché du travail, car les entreprises imposent une limite de score pour filtrer les candidats, même lorsque la maîtrise de l'anglais n'est pas essentielle pour le poste. Le rôle de ces examens provoque des discussions houleuses et suscite quelques inquiétudes quant à la proéminence croissante de l'anglais par rapport à la langue locale.

LA CHINE EN TANT QUE LEADER MONDIAL

Le Président XI Jinping a récemment investi 40 milliards de dollars américains dans la création de projets d'infrastructure dans 65 pays, regroupés sous l'initiative « One Belt, One Road», qui vise à promouvoir l'intégration économique en Afrique, en Asie et en Europe. Si la Chine se positionne en tant que puissance économique mondiale, la maîtrise de l'anglais deviendra essentielle à son développement international.

Une main d’oeuvre anglophone attire sur le territoire des sociétés étrangères et permet aux entreprises locales de développer leur présence mondiale. En 2015, l'investissement direct étranger en Chine a atteint un chiffre record et les sociétés chinoises ont dépensé une quantité record en acquisitions étrangères, dont le nombre devrait plus que doubler en 2016. Quelques entreprises chinoises ont également instauré d'importantes présences mondiales. C'est le cas d'Alibaba, aujourd'hui le plus grand détaillant au monde, et de Huawei, qui propose ses services dans plus de 140 pays.

Chine

Compétences : Faible
Score EF EPI : 50,94
Voir le profil

L'ANGLAIS ET LE TOURISME MONDIAL

Au Cambodge, en Indonésie, au Laos, en Thaïlande et au Vietnam, le tourisme et l'hospitalité ont contribué à définir le rôle de l'anglais. Dans ces pays, le marché touristique international représente une portion importante de l'économie et exige une main d’oeuvre maîtrisant l'anglais pour rester compétitif. Les nouvelles formes de tourisme spécialisé de qualité exigent également des professionnels locaux parlant anglais, tels que des médecins et des infirmières. Ce sont précisément ces incitations économiques qui engendrent, en Asie du sud-est, des initiatives de réforme de l'enseignement de l'anglais dans les écoles, d'amélioration de la formation des professeurs d'anglais, d'un meilleur accès à une formation continue pour les adultes.

UN CURSUS À L'ÉTRANGER POUR LES ÉTUDIANTS ASIATIQUES

L'attrait des études à l'étranger intensifie également l'importance de l'anglais en Extrême–Orient. Ces dix dernières années, le nombre d'étudiants universitaires chinois à l'étranger, en particulier dans les pays d'expression anglaise, n'a cessé d'augmenter. En 2015, plus de 520 000 étudiants chinois ont quitté leur pays pour étudier à l'étranger et 97 % d'entre eux sont financièrement autonomes. Cette tendance génère un afflux d'étudiants formés à l'étranger dans la main d’oeuvre locale, faisant ainsi augmenter la norme des compétences en anglais parmi les demandeurs d'emploi.

Le nombre d'étudiants japonais à l'étranger a diminué ces dernières années. En réponse, le programme Tobitate ! Ryugaku Japan souhaite doubler le nombre d'étudiants japonais inscrits dans des programmes aboutissant à un diplôme universitaire à l'étranger d'ici 2020.

Le Japon est passé de la tranche « Compétences Modérées » à « Compétences Faibles » dans l'indice de cette année, ce qui met en évidence les efforts du pays pour mettre en application des programmes durables d'enseignement de l'anglais.

ÉCART ENTRE LES SEXES

Les scores moyens des femmes et des hommes asiatiques sont légèrement supérieurs aux moyennes mondiales. Le score des femmes asiatiques dépasse celui des hommes de presque deux points.

FOSSÉ DES GÉNÉRATIONS

Les scores de toutes les tranches d'âge en Asie concordent étroitement avec les moyennes mondiales. La tranche d'âge la plus jeune affiche les meilleures compétences en anglais pour l'Asie. Les compétences des plus âgés sont légèrement inférieures. Cette tendance, conformément aux résultats mondiaux, suggère que les méthodes d'enseignement s'améliorent et qu'une meilleure maîtrise de l'anglais des adultes est envisageable dans les années à venir.

  • Moyenne

CONCLUSION

Avec l'entrée du Laos, de Macao et des Philippines dans l'indice pour la première fois cette année, une image plus claire émerge du rôle polyvalent que joue l'anglais en Asie. Indépendamment de leurs compétences en anglais, tous les pays d'Asie bénéficieraient d'avantages économiques plus importants en disposant d'une main d’oeuvre plus qualifiée dans cette langue. Mais pour atteindre cet objectif, ces pays doivent apprendre les uns des autres, mesurer leurs efforts et ajuster leurs stratégies sur la base de méthodes éprouvées.

AUTRES RÉGIONS

Europe

Les compétences en anglais de l'Europe demeurent bien plus élevées que celles d'autres régions. L'Europe du Nord et l'Europe centrale sont en tête du classement mondial.

Voir le profil

Amérique latine

Globalement, les compétences en anglais de l'Amérique latine sont faibles et des améliorations restent possibles.

Voir le profil

Moyen-Orient et Afrique du Nord

Le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord affichent le niveau de compétences en anglais le plus faible au monde et une amélioration du niveau général des compétences n'est perceptible que dans quelques pays.

Voir le profil